Présentation

J'aime le BDSM. Je le conçois comme mode de vie alternative à vivre en couple. Evidement, ce n'est pas pour 100% du temps, il y a bien d'autres choses à faire dans la vie. Le rôle de la compagne est très important, une très forte complicité, une confiance totale, goûts complémentaires et ceci dans le respect mutuel de chacun.

Et... j'ai fait la rencontre de cette femme. Je continue donc ce blog pour vous faire partager nos expériences et délires.

 

Je suis lesbienne... donc les hommes seuls ne m'interressent pas et encore moins les plans "sexe".
Je dois préciser que je suis également la soumise et au service d'une Maîtresse très expérimentée et que je n'ai absolument pas envie de changer quoique ce soit à cet état. "Ma Maîtresse" et "Ma Princesse" se connaissent, s'apprécient et j'aime leur appartenir physiquement et sexuellement.

 

Bannière Lisa N'hésitez pas à utiliser ma bannière.

 

Dernier orgasme: 25 décembre 2014

Dernier rapport sexuel: 21 décembre 2014

Les avant-derniers rapports sexuels: 21 juillet 2014, 02 juillet 2012, 20 avril 2012, 

 

 

Jeudi 1 janvier 4 01 /01 /Jan 18:17
Par Lisa - Publié dans : chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 août 3 20 /08 /Août 18:23

Avec Ma Princesse, nous sommes assez joueuses.

Je lui ai proposé un tirage au sort pour définir une autre durée initiale de chasteté et d'interdiction de jouissance encore une fois basé sur le jeu des 1000 bornes.

En fait c'était très simple:

Dans un premier temps avec une piéce de monnaie, elle devait tirer au sort par pile ou face le nombre de cartes de bornes à tirer, soit 2, soit 3. Evidement, le sort a fait qu'elle devait tirer 3 cartes. Ensuite, tirage des cartes des bornes avec moi comme témointe avec les mains attachées dans le dos. Et ce fut un 25, puis un 50 et enfin un 100... soit 175 jours à compter du 21 juillet 2014.

L'autre règle est que si pour une raison ou une autre, même de sa propre volonté, j'ai une jouissance même ruinée, une autre carte des bornes sera tirée et s'ajoutera à la durée restante à effectuer et sachant qu'il y a aussi des cartes de 200 bornes...

 

Par Lisa - Publié dans : chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 8 janvier 3 08 /01 /Jan 19:10

Voici la traduction d'une fiction que j'ai trouvé à cette adresse: http://www.chastityportal.com/chastity/fiction/my%20CB-story

J'ai trouvé le final (la phase 4) de cette histoire extrêmement proche de mon fantasme d'être enfermée définitivement. Mais bon, cela ne reste qu'une fiction et la vie de tous les jours ne doit surement pas permettre la transformation en réalité de ce rêve. Je vous laisse lire....

 

L'histoire de ma CB

Mon nom est Charles et ceci est mon histoire. Mon intérêt pour les ceintures de chasteté a commencé quand j'avais quatorze ans et quand j'ai entendu certains de mes camarades d'école parler de la façon dont les chevaliers en Europe enfermaient leur épouse dans un engin appelé ceinture de chasteté avant d'aller à la guerre pour les empêcher d'avoir des rapports sexuels.
J'ai beaucoup réfléchi sur la façon dont on se sentirait à être enfermé dans un tel dispositif. Cela a commencé à me fasciner les années suivantes au point que j'ai même essayé de construire une ceinture moi-même. Je l'avais faite en cuir, mais je ne l'ai jamais senti "réelle". Je ne pouvais faire qu'une ceinture en cuir qui pouvait toujours être coupée avec un couteau, fabriquée sans acier. Je laisse donc tomber et cela restera mon fantasme.
Puis vint Mary, l'amour de ma vie. Elle était la plus belle femme que j'aie jamais vu.
Je l'aimais depuis le premier moment où je l'ai vue. Et en plus, elle m'aimait. J'étais tellement heureux.
Nous nous sommes mariés quand j'avais 26 ans et elle avait 25. Dois-je vous dire que j'étais l'homme le plus heureux sur cette terre ?
Pour faire une longue histoire courte, nous nous sommes mariés et avons déménagé dans une maison dans la banlieue de notre ville où nous rêvions d'élever notre famille, ayant 2-4 enfants, une belle voiture et ainsi de suite.
Je mis l'idée de la ceinture de chasteté derrière moi et était totalement consacré à ma charmante épouse Mary pour qui je pouvais faire n'importe quoi.
Mais les premières années ont passé et combien nous avons essayé, Mary n'est jamais tombée enceinte. Nous sommes allés voir un spécialiste et il nous a dit qu'il y avait quelque chose d'anormal concernant la capacité de Mary à porter un enfant. Je ne me souviens pas de ce que c'était, mais le fait étant, nous ne pourrions jamais avoir notre propre enfant. Nous avons été très triste de cela, mais la vie doit continuer. Mary a pris cela tranquillement et nous avions encore beaucoup de sexe et nous nous aimions tendrement.

Phase 1. Le début.
Un jour, au printemps de 2003, nous avons obtenu une connexion Internet installée à la maison. Une des premières nuits après l'installation j'étais seul à la maison. Je ne savais pas vraiment quoi faire avec ce nouveau média qui était venu dans nos vies. L'une des premières choses que j'ai faite à été de faire une recherche google des mots ceinture de chasteté. Je ne pensais pas vraiment que je recevrais une réponse, mais à ma grande surprise, il y en avait des milliers. Pensez que, il y avait beaucoup de gens comme moi qui avaient cette fascination concernant la ceinture de chasteté. J'ai commencé à surfer sur le net et j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de fabricants de ceintures de chasteté et que c'était surtout les hommes qui les portaient. J'ai aussi trouvé le site d'Altairboy et j'ai passé les deux heures suivantes à lire histoire après histoire, jusqu'à ce que ma femme rentre à la maison. Elle avait été au cinéma avec la femme de notre voisin. Je éteignais avec hâte l'ordinateur et nous sommes allés au lit.
Au cours des deux prochains mois, je suis revenu aux histoires pour les lire aussi souvent que je le pouvais. Je ne voulais pas que Mary connaisse mes fantasmes. Je n'ai jamais pensé qu'elle serait intéressée alors j'ai gardé cela secret, je pensais...
Au milieu de l'automne, un samedi soir après un très bon repas avec du vin rouge et du cognac, au café Mary me demanda soudain si j'avais vraiment aimé les histoires que je lisais sur le net. D'abord mon visage est devenu tout blanc et puis  rouge comme une tomate. Il m'a fallu une ruse pour me calmer et dire : "Oui". C'est tout ce que je pouvais dire à ce moment-là.
Mary rit de ma réaction à sa question et me dit qu'elle avait suivi l'histoire sur le navigateur pour voir qu'est ce m’intéressait. Et elle avait aussi lu certaines des histoires avec intérêt. Je ne savais même pas qu'il était possible de le faire.
Elle m'a calmé et a commencé à me demander pourquoi j'étais si intéressé par ces choses. Je lui ai dit toute l'histoire, comment tout a commencé dans mon adolescence et de ma tentative infructueuse d'en faire une moi-même.
Elle était très polie et a écouté avec intérêt mon histoire et m'a posé quelques questions. Par exemple, était-ce juste un fantasme ou aimerais-je avoir une ceinture de chasteté posée sur moi? La réponse a été : «oui, je voudrais beaucoup porter une ceinture."

Plus tard le même soir, nous sommes allés sur l'ordinateur pour voir si l'un des fabricants avait une ceinture de chasteté comme j'aurai aimé. La première chose est qu'elle doit être une vraie ceinture du type qui fait le tour de la taille et fabriquée en acier inoxydable. Pas une de ces choses en plastique qui ne sont justes verrouillées qu'autour du pénis. Elle devrait avoir une serrure intégrée, pas un cadenas. Ces petits cadenas sont faciles à casser, juste le taper une ou deux fois avec un marteau et il est détruit.
Tout s'est joué sur deux choix ; la ceinture de Carrara et la ceinture de Tollyboy.
La Carrara avait l'avantage d'un large tube de sorte que le pénis peut presque être en pleine érection à l'intérieur du tube.
Le but de la ceinture étant de ne pas infliger de la douleur ou de l'inconfort au porteur, c'est juste pour lui de rester chaste.
La Tollyboy semblait plus petite et plus discrète et enfermait totalement le "paquet". Ainsi, le choix s'est porté sur la Tollyboy.
Cela a pris nous a pris la plus grande partie de la nuit aussi nous nous sommes arrêtés et nous sommes allés au lit.
Nous avons eu beaucoup de sexe ce soir-là.
Il m'a fallu une semaine pour décider laquelle des ceintures Tollyboy prendre. Enfin j'ai fait mon choix et j'étais prêt à commander.
Les mesures ont été effectuées avec l'aide de Mary. Pour être sûr que nous avions fait un travail correct nous les avons refaites à plusieurs reprises et enfin, la commande a été envoyée.
Habituellement, je ne crois pas certaines choses tant que je ne les ais pas vraiment vues de mes propres yeux. Il en était donc ainsi cette fois. Je ne pouvais pas croire que la ceinture de chasteté était sur son chemin. Je l'avais rêvé depuis tant d'années. Je pensais que quelque chose aurait pu nous tromper, que quelque chose aurait pu se perdre dans le colis, qu'il ne serait pas arrivé et ainsi de suite.
Mais enfin, au bout de quelques semaines, il était là sur la table de cuisine. J'avais promis à Mary que je l'attendrais avant d'ouvrir la boîte. Elle arrive habituellement à la une maison une demi-heure après moi. Mais aujourd'hui, elle me semblait être une très longue demi-heure. Et enfin, elle était là. Ensemble, nous avons ouvert la boîte et inspecté la ceinture. C'était vraiment un travail d'orfèvre. Elle était si parfaite.
J'ai vérifié que la clé fonctionnait dans la serrure, et c'était le cas.
Nous sommes allés à la chambre et l'avons essayé pour la première fois. En fait, elle s'adaptait très bien et d'entendre le clic de la serrure m'a donné la chair de poule.
Mary m'a dit que je devrais avoir la clé pour commencer. Et c'était sage. Dans les récits que j'ai lu la ceinture s'adapte si bien que souvent elle peut être portée directement pendant une longue période de temps. Ce n'est pas le cas dans la vie réelle. Vous devez vous habituer à elle en la portant de courtes périodes pour commencer, et à partir de là augmenter de plus en plus la durée. Le premier jour, je portais la ceinture pendant quelques heures et je l'ai mis de nouveau avant d'aller au lit.
Il m'a fallu environ un mois avant que je puisse l'utiliser pour un week-end complet. Et peu après que Mary m'a fait porter la ceinture pour une semaine entière. Du vendredi au vendredi. J'avais toujours le contrôle de la clé et j'étais très excité quand je l'enlevais. Nous avons été très heureux la nuit, pour de nombreuses raisons…

Phase 2. Remise de la clé.
La phase suivante est venue quand Mary a dû rendre visite à son père le week-end. Elle a insisté pour que je sois enfermé dedans et qu'elle prendrait la clé de la ceinture avec elle.
C'était la réalité. Pour la première fois, je n'avais pas le contrôle de la clé. C'est ce dont je rêvais. Comment doit-on se sentir à être enfermé la-dedans, dans une ceinture de chasteté et de ne pas pouvoir en sortir. J'étais excité, frustré et heureux à la fois.
Le tout s'est si bien passé qu'à l'avenir Mary a décidé de garder le contrôle de la clé. A partir de là, la durée d'enfermement a augmenté. J'ai été enfermé pendant des semaines, juste libéré pour un peu de sexe quand Mary le voulait et pour le nettoyage une fois par semaine. J'étais très content de cet arrangement. Ce n'était pas un problème d'être enfermé dans la ceinture à mon travail. Je travaille dans un bureau où nous vendons des trucs.
Le seul problème était que la secrétaire de mon patron Diana avait cette folie pour moi. Elle essayait depuis longtemps de flirter avec moi dès qu'elle avait une possibilité. Dans le couloir, près du refroidisseur d'eau et ainsi de suite. Elle s'agitait autour de moi sur des talons hauts et des jupes courtes. Elle était un "coup" et elle le savait et aimait quand les hommes la regardaient. Je suppose qu'elle pensait que c'était juste une question de temps avant qu'elle ne m'ait.
Un jour, alors que je travaillais tard elle est venue près de moi. Elle portait un pantalon en cuir noir et des talons très hauts. Excité comme j'étais après avoir été enfermé pendant des semaines sans sexe, je ne pouvais presque pas détacher mes yeux d'elle et me concentrer sur mon travail. Enfin, je ne pouvais pas en prendre plus. J'ai sorti la clé de secours que j'avais depuis longtemps en cas de... situations d'urgence. Je l'avais caché dans un des tiroirs de mon bureau. Je suis allé à la salle de bain et j'ai enlevé la ceinture.
Il n'a pas fallu longtemps après, pour que Diana et moi passions un moment de qualité dans l'un de nos magasins.
Ce fut la seule fois car je n'avais jamais trompé ma femme. Et j'ai eu une très mauvaise conscience pendant longtemps. Après ça, j'ai jeté cette clé.

Phase 3. Longue période.
Quelques jours après cet incident, Mary et moi avons eu une discussion où nous devions poursuivre vers la prochaine phase ou «Phase trois» comme elle l'appelait.
Après une longue discussion nous avons convenu qu'il devait y avoir de plus en plus de temps entre les "temps morts". Cela signifiait que je devais apprendre à me laver sans enlever la ceinture. J'ai donc dû utiliser plus en plus la baignoire. Ce n'était pas un problème et bientôt je portais la ceinture pendant trois mois sans l'enlever du tout. C'était un vrai défi. J'étais tellement excité que j'essayais de toucher ma bite, mais il n'était pas possible de l'atteindre, même avec le bout du doigt. Tout ce que je pouvais sentir, était l'acier dur couvrant mon entrejambe. J'ai essayé tout ce que je pouvais pour me sentir moi-même. Mais la ceinture a fait ce qu'elle devait faire et il en était totalement impossible.

Après trois mois entiers, Mary m'a laissé en sortir pour le week-end. Au cours de ce week-end nous avons eu beaucoup de sexe. Il a été d'enfer!
Lorsque j'ai été renfermé de nouveau dans la ceinture le dimanche soir Mary a dit que maintenant il était vraiment temps d'essayer de porter la ceinture pour un temps encore plus long.
"Que veux-tu dire ?" Demandai-je. "Trois mois n'est-ce pas une longue durée?"
"Eh bien..." dit-elle, "je pensais plus à six mois, ou peut-être plus. C'est ce que tu avais rêvé n'est ce pas?"
Elle avait raison. Nous avions plusieurs fois parlé de mes histoires préférées sur le site Altairboy où le pauvre gars avait définitivement été enfermé.
"Donc, tu peux appeler cela comme étant "verrouillé semi-permanent", dit-elle.
J'ai acquiescé, alors cette fois je devais être enfermé pour six mois complets.
J'ai demandé à Mary ce qu'elle allait faire quand elle voulait avoir des relations sexuelles.
"Eh bien," dit-elle. "J'ai déjà pensé à ça et j'ai une solution".
Elle monta dans la chambre et quand elle est revenue, elle tenait un gode dans sa main.
J'ai demandé "Qu'est-ce que c'est?" et sans un mot, elle l'a mis à l'avant de la ceinture et vissé dans un trou que je n'avais pas vu avant.
"J'ai fait ce trou à cet effet hier" dit-elle. "Maintenant, je peux avoir cette chose à l'intérieur de moi et avoir l'impression que c'est toi. Peut-être qu'il sera encore mieux que ta propre chose". Dit-elle en riant.
Et ainsi il en est venu qu'à chaque fois qu'elle voulait, elle vissait juste le gode dessus la ceinture et me faisait l'amour. Après la première fois où elle l'a fait, elle avait l'air très heureuse et dit que c'était presque aussi bon que ma bite de putain. Mais à certains égards, c'était encore mieux parce que ce gode n'ai pas devenu mou après une jouissance. Pour moi, c'était un sentiment d'être aussi excité que n'importe qui pourrait l'être, et d'être incapable de faire quelque chose à ce sujet. C'était frustrant comme l'enfer. Mais la chose la plus étrange est que j'ai aimé ce sentiment d'être pris au piège. Ce sont les émotions mixtes de frustration et d'excitation et de ne pas être en mesure de faire quelque chose que j'aimais, plus il y a de frustration et d'excitation, mieux c'est.

Les mois passaient et j'étais excité et frustré presque tout le temps. Ma bite a essayé de son mieux pour avoir de la dureté. Quelques fois, il a suffi de voir un décolleté ou de belles jambes d'une femme; il était particulièrement difficile de voir Diana habillée dans une de ses minijupes et bottes à talons hauts qu'elle portait quelques fois au bureau. J'ai même eu parfois du mal à regarder la télévision.
Mary a remarqué comment je me sentais et fait de son mieux pour me consoler. Je pense qu'elle aimait ma situation autant que moi. Elle m'a donné la force et le réconfort et me dit que c'est qu'une fois la longue durée restante jusqu'aux six mois à passer que je serais libéré.
Pendant ces six mois, elle et moi avons rendu visite à son père, nous sommes allés en vacances à la plage et d'autres choses que les personnes mariées normales font ensemble. Et la ceinture, même pour une minute, n'a jamais quittée mon corps.
Enfin, la période est arrivée à sa fin. Je l'avais fait. Malgré toutes les frustrations et excitations qui quelques fois ont failli me conduire au bord des larmes, je n'ai pas, même une fois, demandé à Mary de me laisser sortir de la ceinture. J'étais tellement fier de moi.
Ce fut un moment merveilleux pour moi lorsque Mary saisit la clé, ouvrit la ceinture et l'a enlevé de mon corps. Dès que j'ai été libre, mon pénis a commencé une érection. L'air frais au toucher de la peau de ma bite qui pendant si longtemps avait été confinée à l'intérieur du tube était incroyable. À ma grande surprise, elle a commencé à me faire mal. Cela doit être le fait qu'elle a été pendant six mois totalement remplie de sang. Doucement et lentement j'ai réussi en prenant des douches froides à aider mon pauvre pénis à retrouver son ancienne gloire et avec Mary nous avons eu tous les rapports sexuels dont j'avais été privé ces six derniers mois. Nous y sommes allés comme des lapins.
Mary m'avait promis un "temps mort" de deux semaines avant la prochaine période. J'étais heureux de cela et à ma grande surprise, j'ai eu le sentiment qu'il manquait quelque chose sur mon corps, je me sentais comme nu. Puis ce qui m'a frappé, j'étais en manque de ceinture autour de ma taille. Je me suis senti non protégé.
J'ai parlé à Mary de ce sujet et elle m'a souri, m'a donné un baiser sur ma joue et dit :"La prochaine fois, peut-être nous te laisserons dedans un an ou plus".
Je ne savais pas quoi dire. Être enfermé aussi longtemps était aussi près que possible de mon rêve qui était d'être verrouillé en permanence. Maintenant, je n'avais plus aucune fuite, sauf si Mary me laissait sortir avant la fin de la période, un événement très peu probable.

Phase 4. La finale.
Après les deux semaines de "temps mort" j'étais prêt pour la nouvelle période. Mary ne m'avait pas encore dit combien de temps elle voulait que ce soit. "Tu découvriras en temps voulu" c'est tout ce qu'elle m'a dit quand je lui ai demandé, le dernier jour de ma liberté. Cette réponse m'a rendu très nerveux.
Plus tard dans la soirée, nous sommes allés dans la chambre. Je me suis déshabillé et nous avons commencé la procédure pour mettre de nouveau la ceinture. Mary m'a aidé en mettant la serrure, mais à ma grande surprise, elle ne l'a pas verrouillé. Je la regardai avec un regard interrogateur, mais elle m'a dit de me coucher sur le dos sur le lit. J'étais confus, mais j'ai fait ce qu'elle m'a demandé.
Elle m'a dit qu'elle voulait que ce moment soit spécial et qu'elle avait une surprise pour moi. Dans sa main, elle avait quatre bouts de corde et elle a commencé à me lier les mains et les pieds aux 4 pieds du lit. J'ai demandé "Pourquoi?" et elle a répondu qu'elle voulait que je sois immobile et que j'attende la surprise et qu'elle fantasme aussi. J'étais très perplexe et ne comprenais pas ce qu'elle faisait. Nous l'avions fait de nombreuses fois auparavant, mais jamais fait de cette façon.
Lorsqu'elle eut fini de m'attacher, elle se déshabilla, elle n'avait que son beau soutien-gorge sexy et un string noir sur elle. Puis elle se mit à genoux entre mes jambes. Je pouvais voir qu'elle avait quelque chose dans sa main, mais je ne pouvais pas voir ce que c'était. Puis elle a enlevé la serrure de la ceinture de chasteté qui est tombée sur le sol. Maintenant, je suis vraiment confus. J'ai vu qu'elle tenait dans sa main une nouvelle serrure. Elle a mis rapidement le verrou sur la ceinture, mais elle ne l'a pas verrouillé. La clé est encore dans la serrure. Elle m'a regardé dans les yeux et a commencé à parler.
"Tu as très bien fait ces six derniers mois, très bien. Et ce soir, je vais te récompenser en te permettant de vivre tes fantasmes et toutes les histoires que tu as lu sur le net. Tu sais, ceux qui se retrouvent avec les héros sont enfermés pour de bon. C'est ce que j'appelle la phase 4".
Je croassai "Que veux-tu dire ?", " Comment vas-tu faire cela?"
Ma bouche était si sèche que je pouvais à peine parler.
Elle sourit un peu amusée et a commencé à caresser mes cuisses, mon ventre et même le devant de la ceinture. Elle l'a même embrassé.
"Tu vois", dit-elle, "J'ai ici une nouvelle serrure pour toi Ce verrou est un type qui est appelé "the one time lock (un seul verrouillage), par Tollyboy" Cela signifie que lorsque la clé est tournée la serrure est verrouillée, elle ne peut plus jamais être ouverte, plus jamais, par n'importe quelle clé. Alors quand j'aurais tourné cette clé tu sera verrouillé en permanence dans cette ceinture de chasteté! Mon cher mari, tu n'auras plus jamais d'autre occasion d'avoir à nouveau Diana".
Elle aimait regarder la façon dont je l'ai regardé terrifié. Je n'ai rien dit.
Elle continua, "Oui, je sais à son sujet et aussi cette clé supplémentaire que tu as l'habitude d'avoir à ton bureau au travail mais ne t’inquiètes pas, je ne suis pas en colère contre toi, je t'ai pardonné depuis longtemps. N'importe qui peut s'écarter du droit chemin une fois ou deux, sauf pour toi mon amour, pas après ce soir. Calme-toi et détends-toi, ce sera bientôt terminé".
Après qu'elle m'ait tout dit, elle a gardé le silence et regarda la clé dans sa serrure. Elle s'est étendue et a commencé à tourner, très lentement. Elle voulait vraiment faire durer ce moment. Après un tour de quelques degrés, elle lâcha la clé et a commencé à me caresser à nouveau. J'ai essayé de parler, mais ma bouche était trop sèche et aucun mot ne sorti. Allait-elle vraiment m'enfermer pour de bon? J'avais tellement peur que je ne savais pas quoi croire.
Je me sentais peureux, (heureux ? ) Terrifié, excité et beaucoup d'autres émotions que je ne peux pas exprimer avec des mots. Mes yeux étaient grands ouverts et mon cœur battait la chamade plus rapidement que jamais.
Après une minute ou deux elle a repris de nouveau le clé et a commencé à la tourner une fois de plus.
J'ai essayé de crier, "arrête!" et "non non non". Mais les mots s'arrêtaient sur mes lèvres.
Après avoir tourné la clé encore de quelques degrés, elle la lâcha de nouveau.
J'ai commencé à respirer à nouveau. Elle avait peut-être changé d'avis? Il n'était pas trop tard pour revenir en arrière et changer la serrure pour l'ancienne.
Mais non, elle se penche en avant et une fois de plus, elle embrasse le devant de la ceinture droite sur ma pauvre bite palpitante, et encore, elle prend lentement la clé et commence à tourner. Soudain, j'ai entendu : "CLIC" de la serrure. Je pensais que mon cœur allait sortir de ma poitrine.
Mary m'a regardé avec un grand sourire sur son visage et me dit: "Maintenant, mon chéri, c'est fait et ne peut plus être annulé". Elle retira calmement la clé de la serrure et la mettait à nouveau. Elle a essayé d'ouvrir la serrure, mais il ne s'est rien passé. Il n'était plus possible d'ouvrir à tout jamais ce verrou.
En fait, j'étais maintenant bel et bien enfermé en permanence dans cette ceinture de chasteté. Tous mes fantasmes de toutes les histoires que j'avais lues étaient maintenant devenus vrais pour moi. Je ne pouvais pas croire qu'elle l'avait effectivement fait.
Dès que mes mains étaient déliées Je prenais la clé, qui était encore dans la serrure, et j'ai essayé de la tourner pour déverrouiller. Mais c'était inutile, il ne se passait rien malgré de multiples essais.
Ma femme était maintenant dans le lit à côté de moi et elle a pris la clé de la serrure, là regarda et dit: "cette clé ne sert plus à rien maintenant". Puis elle la jeta.
Je n'ai jamais revu cette clé.
Nous sommes restés dans le lit, se serrant et se caressant mutuellement pour la plus grande partie de la nuit.
J'étais tellement heureux. J'avais eu  beaucoup d'aide de ma femme. Je n'aurais jamais eu le courage de le faire si cela n'avait pas été réalisé avec son aide.
Pendant les années suivantes je suis venu à accepter mon sort. La ceinture est venu à être comme une partie de mon corps. Je pouvais encore sentir ma bite essayer d'obtenir une érection, mais c'était d'essayer en vain. J'étais encore excité presque tout le temps. Ma femme aime toujours se faire baiser avec son gode attaché à l'avant de la ceinture et je joue aussi longtemps que je peux. Quelques fois il semble qu'elle peut durer éternellement, et avoir des orgasmes multiples. Cela n'est jamais arrivé quand je la baisais avec ma propre bite.
En fait, je suis très heureux avec la façon dont tout cela s'est avéré, même si je manque parfois vraiment d'avoir ma bite dans ma main, je préfère cette façon.
Comment Mary a-t-elle appris pour Diana? Eh bien, c'était embarrassant. J'avais parlé dans mon sommeil. Je ne savais pas que je faisais cela. Il doit y avoir des mauvaises consciences qui me l'on fait faire.

Par Lisa - Publié dans : chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 2 février 6 02 /02 /Fév 09:42
Par Lisa - Publié dans : chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 27 janvier 7 27 /01 /Jan 14:58

"Puis elle a pincé mes narines... J'ai continuée de me débattre, cherchant ma respiration et soudain, l'horreur... Jennifer a remis mon harnais bien en place tandis que j'ai sentie la clé libératrice (de la ceinture de chasteté) descendre dans mes intestins... J'étais totalement prisonnière !  Mon anus était rempli du gode, lui même solidement fixé par la ceinture de chasteté... J'étais prisonnière de moi-même !!!"

 

J'ai trouvé cette histoire sublime.

Fervente de self-bondage, la fille s'est attachée totalement écartelée, auto-sodomisée avec un plug anal, préparée un lavement qu'elle ne pouvait arrêter ni rejeter du fait du plug, posée une ceinture de chasteté qui bloquait tout ça.

Puis sa copine est arrivée...

 

Toute l'histoire est ici: http://www.gatsbyonline.com/main.aspx?page=text&id=19&cat=si

Par Lisa - Publié dans : soumission
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Jeudi 24 janvier 4 24 /01 /Jan 17:06

Voici une traduction de la page présentant le produit "Transformation - Feeling Like a Female!"

 

J'ai fait une traduction approximative ci-dessous et pour les images  allez les voir sur la page concernée: link

 

"Transformation"est une nouvelle catégorie de Produits Neosteel.

Neosteel "Transformation products" sont:

- Des Prostheses de vagin faitent de peau compatible Silicone avec un look très impressionnant et un sentiment réaliste.
- "Les Produits de Tansformation"ont été conçu pour donner un aspect femelle aux organes sexuels mâles et faire du mâle l'impression d'être une femelle.

Comment ça fonctionne :

Le pénis du mâle entre dans une poche.
Les testicules sont tirés entre les jambes autant et aussi loin que possible.

Les ficelles de fixation seront mises en place et sont invisibles. Elles peuvent être raccourcies ou cousues comme désiré.

Uriner, la défécer et se doucher sont possibles en portant la prothèse.

En portant la prothèse de vagin avec un hymen complet, le pénis ne peut pas passer à l'extérieur par les lèvres.

La masturbation de l'hymen, la pénétration et uriner sont possibles. Ainsi vous pouvez atteindre un orgasme satisfaisant par la stimulation du gland.

Si un pénis ou un godemiché pénètre depuis l'extérieur dans les lèvres, il entre dans la poche de pénis et va ainsi masser le gland.

La prothèse peut être portée confortablement pendant une longue période. La température des testicules sera augmentée très légèrement.

Neosteel "Transformation Products" peuvent facilement être nettoyés avec du savon ou du liquide vaisselle.

La prothèse est d'environ 17 centimètres de long et environ 10 centimètres de large et son élasticité très douce et lisse.

Les lèvres ont une longueur d'environ 6 centimètres et une largeur d'environ 2.5 centimètres.

Le vagin de Silicone est livré avec une couleur de peau de type européen.

Comme conception spéciale nous pouvons fabriquer de différentes grandeurs de lèvres et d'autres couleurs de peau (nous consulter).

 

Sinon, il faut quand même compter 140 euros...  : link

Par Lisa - Publié dans : soumission
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 janvier 3 23 /01 /Jan 17:00

Il y a des nouveautés sur le site de Neosteel.

 

Tout d'abord:

"Transformation - Feeling Like a Female !" c'est à dire : "Transformation -être comme une femelle !"

link

tout un programme !

 

puis

The "Forced Feminizer", pas besoin de traduire on comprend vite:

link

Par Lisa - Publié dans : chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 22 janvier 2 22 /01 /Jan 18:51

Généralement, les Keyholders(euses) décident eux-mêmes de la durée d'enfermement de leur soumis(e) dans une cage ou une ceinture de chasteté mais certains(aines) pourraint avoir des envies de jouer ou laisser le hasard décider de cette durée, ce qui fait que ni le Kekholder(euse) ni le soumis(e) ne connaissent à l'avance la date d'ouverture de la cage ou de la ceinture.
Bien sur, il existe plein de méthodes pour tirer au sort cette durée. Je voudrais juste en rajouter une qui me semble "terrible" dans le pire des cas pour les malheureux au jeu...

J'ai eu l'idée d'utiliser un jeu de tarot. Ce jeu de carte comporte 78 cartes à jouer :

- 56 cartes réparties en 14 cartes de quatre couleurs : pique, cœur, carreau et trèfle. Dans chaque couleur; un roi, une dame, un cavalier, un valet et des cartes numérotées de 1 à 10.
- 21 cartes "atouts" portant un numéro de 1 à 21.
- L' "Excuse", une carte marquée d'une étoile et représentant un joueur de mandoline. Il s'agit d'une sorte de joker.

L'idée est simple.
L' "Excuse" est la carte de la délivrance ou tout au moins du feu vert pour la délivrance car rien n'oblige le Kekholder(euse) à le faire.
Le soumis ou la soumise tire une carte par jour et tant qu'il ou elle ne tire pas l' "Excuse", il ou elle reste enfermé(e) dans sa cage ou ceinture de chasteté.

2 variantes principales peuvent être déclinées.

1) la carte tirée est enlevée du jeu. Dans ce cas, pour le plus malchanceux des soumis(es), la durée maximum sera de 78 jours, 2 mois et demi ce n'est pas la mer à boire.
2) la carte tirée est remise dans le jeu. Alors là, sale affaire pour les malheureux au jeu car la durée peut aller à l'infini !! (enfermé à vie ! huummmm!!)

Puis tout un tas de sous-variantes peuvent être inventées comme celle ci-dessous que les Keyholders(euses) qui aiment jouer avec la chasteté de leur soumis(e) pourront trouver très interressante  :
- si une carte "atout" est tirée, elle définira le nombre de jour à attendre avant le prochain tirage.
Par exemple, le 18 est tiré, le soumis ou la soumise devra attendre 18 jours avant de tirer la suivante...

Bon amusement !! et n'hésitez pas à m'envoyer d'autres idées.

Par Lisa - Publié dans : chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 26 décembre 3 26 /12 /Déc 18:07

voeux_2013.jpgSi si !! une année sans plaisir...  chiche ?

Par Lisa - Publié dans : chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Lundi 29 octobre 1 29 /10 /Oct 11:27

En voilà un qui doit bien regretter d'être dans sa cage !

 

Par Lisa - Publié dans : chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Derniers Commentaires

Catégories

Calendrier

Août 2016
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Recherche

Jukebox


Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés